4 logiciels de gestion des références et de la bibliographie pour votre mémoire de master

La bibliographie est une partie stratégique de votre mémoire. Au-delà de son contenu (voir à ce sujet la page lectures suggérées de ce site) se posent des questions liées à la mise en forme de cette partie. Comme nous vous l’expliquons dans le chapitre 10 de notre ouvrage, cette dernière obéit en effet à des codes bien précis :

  • Toutes les références citées dans le corps de texte doivent se retrouver un bibliographie.
  • Ne doivent être présentes dans la bibliographie que les références citées dans le corps de texte.
  • Les références doivent être classées par ordre alphabétique.
  • Les références citées doivent être formatées de façon systématique selon un style bien défini (tel que celui de l’American Psychology Association par exemple) précisant l’ordre dans lequel apparaissent les informations (ex : le noms des auteurs, l’année, le titre de l’article ou de l’ouvrage, le titre de la revue dans laquelle est publiée l’article, etc.) et la forme de ces informations (ex : initiales pour les prénoms des auteurs, année de publication mise entre parenthèse, titre entre guillemets pour un article, titre en italique pour un ouvrage, etc.).
  • Le style peut vous être imposé par votre institution.

Si ces règles peuvent sembler triviales, leur mise en œuvre se révèle bien souvent plus complexe que prévue  : les bibliographies incomplètes, les informations manquantes dans certaines références (le nom de la revue, le volume, le numéro ou les numéros de page par exemple) ou les bibliographies dépareillées (avec un style de citation différent pour chaque référence) sont ainsi des problèmes bien connus des professeurs chargés d’évaluer des mémoires ou des thèses.

Un exemple à éviter

Lionel Garreau, MOURICOU et Amaury, « Drawing on the map »
https://onlinelibrary.wiley.com/doi/abs/10.1111/1467-8551.12099

Un exemple à privilégier

Garreau, L., Mouricou, P., & Grimand, A. 2015. Drawing on the Map: An Exploration of Strategic Sensemaking/Giving Practices using Visual Representations. British Journal of Management, 26(4): 689–712.

Comme nous pouvons le voir sur la vidéo suivante, il est tout à fait possible de réaliser une bibliographie correcte en copiant les citations formatées depuis Google Scholar et en les collant dans un fichier Word.

Facebook Twitter Google Plus

Le problème avec cette méthode tient à la synchronisation entre le corps de texte et la bibliographie :

  • Comment être certain de n’avoir oublié aucune référence bibliographique ?
  • Comment s’assurer que toutes les références présentées en bibliographie ont préalablement été citées dans le corps de texte (sachant qu’il est normal de procéder à des changements dans le texte tout au long de la réalisation du mémoire) ?

A ces enjeux viennent s’ajouter l’impossibilité – avec la méthode du copier-coller – de changer de style de citation en cours de route.

Pour ces raisons, les étudiants et les chercheurs ont souvent recours à des logiciels de citation de bibliographie qui proposent de construire une base de données des références bibliographiques à partir des ressources documentaires en ligne, de gérer les citations dans le manuscrit de votre mémoire (ces solutions sont compatibles avec la plupart des logiciels de traitement de texte) et de formater automatiquement votre bibliographie.

Il existe de nombreux logiciels de ce type et nous n’en détaillerons ici que quatre : Citavi, EndNote, Zotero et Papers. Indépendamment des qualités et des défauts de chaque produit, gardez en mémoire que ces logiciels doivent être utilisés dès le début de votre projet. Posez-vous donc – très tôt – la question du choix logiciel de bibliographie et mettez à profit les premières semaines de travail pour apprendre à maitriser ses fonctionnalités.

Citavi : Gérer les références… et bien plus encore

Version actuelle : 6
Compatibilité : PC (Windows)
Editeur : Swiss Academic Software
Distributeur France : Ritme Informatique
Version gratuite disponible : Oui (limitée à 100 références)
Tarif étudiants : 66€

Citavi s’est récemment imposé dans le paysage des logiciels de gestion de bibliographie. Outre les fonctionnalités traditionnelles (gestion des références, formatage de la bibliographie), Citavi propose un véritable outil permettant d’organiser le travail d’analyse de la littérature scientifique. Il est ainsi possible de stocker des citations issues d’articles et de les reformuler. Citavi vous permettra ainsi de conserver précisément l’origine des passages que vous auriez pu reprendre d’articles scientifiques… et vous évitera donc de vous retrouver en situation de plagiat involontaire.

Citavi est également un outil se gestion de projet vous permettant de définir des tâches (lire tel article, rédiger une fiche de lecture de tel ouvrage, etc.) et d’assurer le suivi de votre projet.

Particulièrement adapté aux contraintes d’un mémoire de master, le logiciel est utilisable par n’importe quel étudiant souhaitant organiser son travail de façon rigoureuse. La version de base est accessible gratuitement mais limitée à 100 références (ce qui devrait permettre de satisfaire les besoins de la plupart des étudiants devant réaliser un mémoire de master). Une upgrade est proposée aux étudiants souhaitant ajouter plus de 100 références pour une soixantaine d’euros sur le site de la société Ritme Informatique.

  • Des fonctionnalité de gestion de références et de gestion du projet de recherche réunies dans un même logiciel
  • Un outil simple à utiliser
  • Une version gratuite largement suffisante pour la plupart des étudiants en mémoire
  • Pas de version Mac disponible
  • Fonctionnalités de personnalisation des styles de bibliographie limitées
  • Fonctionnalités de travail collaboratif uniquement accessibles si vous disposez d’un serveur local

EndNote : La Rolls des gestionnaires de bibliographie

Version actuelle : X9
Compatibilité : PC (Windows), Mac et iPad
Editeur : Clarivate Analytic
Distributeur France : Ritme Informatique
Version gratuite disponible : Oui (uniquement en ligne, limité à 21 styles)
Tarif étudiants : 111€

Depuis son lancement au milieu des années 90, EndNote est devenu le logiciel commercial de référence en matière de gestion de bibliographie. Comme ses concurrents, EndNote propose de créer une base de données de références et de gérer vos citations dans votre logiciel de traitement de texte par le biais d’un plugin (un petit ajout qui vous permet de formater facilement et automatiquement votre bibliographie à la fin de votre mémoire).

Le logiciel vous permet également d’associer des fichiers pdf aux références mais contrairement à d’autres solutions, EndNote ne vous dispense pas complètement d’organiser les fichiers pdf sur votre ordinateur.

EndNote est particulièrement approprié pour les grandes équipes de recherche car il met à la disposition de ses utilisateurs des fonctionnalités de travail collaboratif (partage des références par exemple).

Contrairement à la plupart de ses concurrents, EndNote est également plus flexible dans la personnalisation des styles pour formater la bibliographie (ex : ajouter ou enlever les guillemets aux titres des articles, indiquer le nom de la revue en gras plutôt qu’en italiques, etc.)

Aurez-vous cependant besoin de toutes ces fonctionnalités pour votre mémoire de master ? Compte tenu du coût relativement élevé du logiciel, la question mérite d’être posée. Le choix d’EndNote pourra peut-être se justifier si vous envisagez de poursuivre vos études dans le cadre d’un doctorat et si les autres membres de votre future équipe de recherche utilisent aussi le logiciel.

  • Le logiciel de référence pour la gestion des bibliographes
  • Styles facilement personnalisables
  • Facilités de travail collaboratif
  • Nombreuses fonctionnalités inutiles pour un mémoire de master
  • Coût relativement élevé

Zotero : Le logiciel gratuit le plus utilisé

Version actuelle : 5
Compatibilité : Windows, Mac & Linux
Editeur : Zotero
Version gratuite disponible : Oui

Au fil des années, Zotero s’est imposé comme le logiciel de gestion de bibliographie le plus utilisé au monde… et pour cause : il est gratuit. Comme dans les logiciels payant, l’utilisation de Zotero débute par la création d’une base de données. La différence la plus significative réside dans la flexibilité relativement réduite offerte aux utilisateurs pour personnaliser le style de formatage des références (il est néanmoins possible de choisir parmi de nombreux styles proposés).

Votre base de références peut être stockée sur votre ordinateur ou en ligne. Les utilisateurs de Zotero bénéficient à cette fin d’une espace de 300Mb pour stocker leurs données dans le cloud (et pouvoir y accéder n’importe où). L’accès à un espace plus conséquent (utile pour stocker les fichiers pdf des articles académiques en plus des références) est quant à lui payant.

Zotero a longtemps été victime de son interface peu intuitive et réservé aux geeks réticents à payer pour un logiciel de gestion de bibliographie. Force est de constater que ces défauts se sont – au fur et à mesure des versions successives – atténués. Zotero est donc aujourd’hui un logiciel totalement utilisable pour un mémoire de master et a fortiori pour une thèse de doctorat.

Une solution « basique » nommée ZoteroBib est même disponible pour les étudiants qui souhaiteraient simplement formater une bibliographie proprement à la fin de leur projet d’étude.

  • Le logiciel de gestion de bibliographie le plus utilisé
  • Gratuit
  • Version « basique » si vous souhaitez simplement éditer une bibliographie à la fin de votre travail
  • Personnalisation des styles difficile

Papers : Gère votre bibliographie et range vos pdf sur votre ordinateur

Version actuelle : 3
Compatibilité : Mac & iOS
Editeur : Readcube
Version gratuite disponible : Non
Tarif étudiants : 41€

Développé sur Mac, Papers propose les fonctionnalités habituelles d’un logiciel de gestion de références à ceci près qu’il permet aussi d’organiser les fichiers pdf sur votre ordinateur en les renommant par auteur et par année et en les classant dans des dossiers appropriés.

Compatible avec des services de stockage tels que Dropbox, Papers permet d’accéder aux articles par le biais d’une application iPhone bien pensée (idéal pour envoyer le pdf et la référence d’un article à ses camarades par e-mail sans avoir à sortir son ordinateur). L’interface (qui ressemble beaucoup à celle de iTunes) intègre par ailleurs un aperçu du pdf se substituant complètement à Acrobat Reader.

Les fonctionnalités de Papers ont permis au logiciel de conquérir une base d’utilisateurs fidèles (parmi lesquels figurent deux des trois auteurs de ce site). Hélas… le récent rachat du logiciel par un de ses concurrents (ReadCube) laisse planer de sérieux doutes quant à l’avenir du projet. Les mises à jours se font plus rares, certains bugs sont persistants et la version PC longtemps annoncée a finalement été abandonnée.

En attendant une nouvelle application issue de la fusion entre Papers et ReadCube, on déconseillera aux étudiants de choisir cette solution.

  • Interface intuitive intégrant un lecteur de pdf
  • Classement des fichiers pdf sur votre ordinateur
  • Personnalisation des styles impossible
  • Fonctionnalités de travail collaboratif limitées
  • Persistance de nombreux bugs
  • Disponible uniquement sur Mac
  • Avenir du logiciel compromis depuis son rachat par Readcube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *